Analogie Identitaire

11 avril 2018

La superbe maison Guerlain

Guerlain est l'une des maisons de parfum les plus renommées de France. La société elle-même a 175 ans avec plus de 300 parfums sous son label. Fondé par Pierre-François-Pascal Guerlain en 1828, Guerlain ouvre sa première boutique rue de Rivoli à Paris. Ici, ses clients pouvaient obtenir des parfums de mélange personnalisés qui étaient le point de vente unique de Guerlain. Guerlain a des clients célèbres comme la reine de Belgique et en 1953; il lui a valu un brevet de Royal Provider. Après la mort de Pierre-François-Pascal Guerlain, la maison de parfum a été héritée par ses deux fils; Gabriel et Aimé. Certains des parfums crédités à Aime étaient Fleur D'Italie (1884), Skine (1885), Rococo (1887), Excellence (1890), Belle-France (1892), Cipricime, Eau de Cologne du Coq (1894). Aimé était également considéré comme le pionnier dans l'incorporation de matériaux synthétiques dans ses créations les plus célèbres, Jicky (1889). Plus tard, le fils de Gabriel, Jacques Guerlain a fait une marque incroyable dans l'industrie du parfum. Sa création légendaire a été appelée le Shalimar (1925) qui a une très forte influence de l'Est. Parmi les autres parfums populaires de Jacques, citons Jardin de Mon Cure (1895), Voila Pourquoi J'Aimais Rosine (1900), Muguet (1905) et Après l'Ondée (1906). Son parfum Champs Elysees est également disponible aujourd'hui, mais c'est une version différente qui est créée par Jean Paul Guerlain, son petit-fils. Jean Paul Guerlain a repris les rênes de son grand-père en 1956 et était le nez derrière de nombreux parfums populaires. Il a pris sa retraite il y a seulement deux ans et ses créations étaient parmi les parfums les plus extraordinaires de la parfumerie. Ses parfums incluent Vétiver (1959), Chant d'Arômes (1962), Habit Rouge (1965), L'Eau de Guerlain (1974), Parure (1975), Premier (1976), Silences (1978), Nahéma (1976). , Jardins de Bagatelle (1983), Derby (1985), Samsara (1989), Heritage (1992), Petite Guerlain (1994), Un air de Samsara, Champs Elysées (1996), Coriolan (1998), Mahora (2000). Comme mentionné précédemment, la création de Champs-Elysées par Jean Paul était complètement différente de celle de son grand-père. Après les Champs Elysées de Jean Paul, la maison Guerlain a commencé avec la ligne Aqua Allegoria qui utilisait des fleurs et des herbes fraîches. Cette maison de parfum française de luxe a choisi Hillary Swank comme leur nouveau visage pour le lancement de leur parfum féminin en 2006 appelé Insolence. Elle a également signé un contrat de trois ans avec Guerlain comme leur nouvelle inspiration et porte-parole. L'inclination d'Hillary à choisir des rôles difficiles et risqués ainsi que sa personnalité chaleureuse et unique en ont fait le choix évident pour Guerlain. L'insolence vient dans une bouteille magnifique, tout comme beaucoup d'autres bouteilles de parfum Guerlain. Au début, les fans de Guerlain étaient un peu surpris par son parfum car il était très différent d'un parfum classique de Guerlain. Il a une odeur inhabituelle, moderne et fruitée. Cependant, il a été un succès instantané parmi de nombreuses femmes et est devenu l'un des parfums préférés des amateurs de parfums. Guerlain est le genre de parfumerie qui n'a pas peur d'essayer de nouvelles compositions. C'est pourquoi vous pouvez trouver une vaste gamme de parfums sous une seule marque. Guerlain cherche toujours à surprendre ses fans. Avec la grande variété de parfums et eaux de Cologne, vous êtes sûr de trouver le parfum parfait pour vous qui peut être fièrement affiché dans votre collection de parfums les plus aimés. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de cet atelier de parfum à Grasse.

Posté par analogieident à 10:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 avril 2018

Le système fiscal belge

La Belgique a pris des mesures pour modifier certains aspects de son système fiscal qui facilitaient la planification fiscale agressive (PFA). Le groupe «code de conduite dans le domaine de la fiscalité des entreprises» a approuvé le remplacement du régime fiscal favorable aux brevets de la Belgique par un régime fiscal favorable à l’innovation. L’ancien régime applicable aux brevets est soumis à une clause d’antériorité, applicable jusqu’en juin 2021. Le nouveau régime «nexus» requiert un lien plus fort entre la propriété intellectuelle (PI) pouvant bénéficier du régime et la R&D qui a créé cette PI. Si les preuves économiques de l’efficacité des régimes fiscaux favorables aux brevets/à l’innovation pour encourager la R&D restent limitées, ces derniers peuvent être utilisés comme un instrument de concurrence fiscale. Le régime des décisions fiscales anticipées applicable aux bénéfices excédentaires, qui était susceptible de favoriser la planification fiscale agressive, est suspendu par la Belgique depuis 2015 et a été effectivement supprimé en 2017. Enfin, la Belgique devra transposer les dispositions de la directive sur la lutte contre l’évasion fiscale dans son ordre juridique interne d’ici fin 2018 et 2019. Cela concerne notamment le projet prévoyant de nouvelles règles anti-abus, y compris un alignement de la règle relative à la souscapitalisation (limitation basée sur la valeur la plus élevée entre 30 % de l’EBITDA et 3 millions d’EUR) sur la récente directive sur la lutte contre l’évasion fiscale. Une évaluation de l’ampleur avec laquelle les nouvelles mesures, conjuguées à l’effet de la transposition de la directive sur la lutte contre l’évasion fiscale de l’UE, limitent la possibilité d’exercer une planification fiscale agressive en Belgique, serait justifiée. Le régime antérieur de déduction des intérêts notionnels (DIN), fondé sur le stock de fonds propres, a été remplacé par un régime progressif. La nouvelle DIN, qui partage une structure incrémentale avec la déduction pour la croissance et l’investissement (DCI) proposée dans l’assiette commune pour l’impôt sur les sociétés (ACIS), sera limitée à l’augmentation du capital calculée sur la base d’une moyenne sur cinq ans. Ce changement doit contribuer à la neutralité budgétaire de la réforme de l’impôt des sociétés tout en s’attaquant à la question de l’utilisation possible du régime pour pratiquer la planification fiscale agressive et en continuant de modérer les effets de la distorsion endettement/fonds propres19 . Il convient de noter que l’absence de règles antiabus spécifiques pour remédier aux déductions en cascade et cibler en particulier les opérations entre parties liées constitue une caractéristique du régime fiscal susceptible de favoriser la planification fiscale agressive par les groupes multinationaux qui implantent des sociétés financières en Belgique. Au stade actuel de la réforme, le cadre anti-abus semble rester inchangé dans le nouveau système.

Posté par analogieident à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 février 2018

La révolution du cloud

Le monde du Web est témoin d'une autre révolution à sa tête, c'est le Cloud Computing. Le Cloud Computing est encore à ses débuts, et en attente de trouver une acceptation à grande échelle par les utilisateurs et la société de développement de logiciels, cependant, la recherche et le développement à un rythme élevé est toujours sur le rendre plus sûr et accessible pour un public plus large. Néanmoins, les gens ont commencé à répondre et à se renseigner sur le Cloud Computing, et il est important pour tout nouvel utilisateur d'en apprendre plus sur son aspect positif et négatif. À la fin de la journée, c'est la technologie qui a ses propres inconvénients comme toute autre technologie aurait et avantages que tout utilisateur voudrait savoir. Avantages Le Cloud Computing réduit le coût, car il est beaucoup moins cher que les logiciels qui vous coûtent cher sur n'importe quoi. De plus, cela réduit également le coût du stockage, car vous devrez investir plus d'argent pour obtenir ce stockage supplémentaire si nécessaire. Une société de développement de logiciels peut créer une solution personnalisée qui est à nouveau rentable par rapport à une solution logicielle personnalisée. Le concept de base de son avantage est sa portabilité, ce qui rend un employé capable de travailler mobile depuis n'importe où. De plus, l'employeur peut vérifier et suivre le travail des employés en temps réel, en évaluant son travail mot par mot et tâche par tâche. Le Cloud Computing peut être un centre de partage de données en soi, ce qui facilite le partage des données et améliore les performances et l'efficacité. Les développeurs affirment que le Cloud Computing est le plus sécurisé car les données sont centralisées et beaucoup plus solides et fiables que les systèmes de stockage conventionnels. La liberté d'accès aux heures de bureau est un autre avantage offert par le système informatique en nuage, car le travail est facilement gérable depuis n'importe où et minimise la possibilité de manquer la date limite. Désavantages Le Cloud Computing fonctionne en ligne et dépend entièrement des connexions réseau, ce qui présente de nombreux inconvénients, notamment si la connexion réseau est lente ou n'est pas disponible alors le travail sera compromis. Le partage de données est un avantage mais aussi un désavantage car il crée des problèmes de sécurité et juridiques. Il n'est toujours pas clair si les droits légaux pour les données restent avec l'utilisateur ou avec l'hôte du serveur et propriétaire du système informatique en nuage. Comme mentionné précédemment, le stockage de données à Cloud Computing est sécurisé car il n'est pas affecté par l'écrasement de l'ordinateur ou tout problème matériel ou logiciel, mais la menace de sécurité reste intacte car si un serveur est attaqué, tout le stockage de données sera perdu. De nombreux experts affirment que le Cloud Computing est coûteux et il est superficiel que le Cloud Computing puisse être peu coûteux, car l'utilisateur devra payer tous les mois pour le stockage et les mises à jour des données. Comme indiqué plus haut, le Cloud Computing System n'en est encore qu'à ses débuts, où les inconvénients sont encore à l'ordre du jour. Par conséquent, les utilisateurs devront attendre les mises à jour ou continuer à utiliser le Cloud Computing System actuel. Espérons que la recherche et le développement se déroulent à un rythme rapide et que l'amélioration du système soit beaucoup plus rapide pour apporter plus de sécurité et garder les inconvénients à distance. Enfin, on peut toujours rechercher des solutions personnalisées pour le Cloud Computing System proposées par toute société de développement de logiciels de renom. Des solutions personnalisées facilitent votre tâche et garantissent une focalisation spécifique sur la faisabilité et la facilité d'utilisation. Pour plus d'informations, allez sur le site de la formation SEO à Lille et retrouvez toutes les informations.

Posté par analogieident à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 janvier 2018

Qui veut être anarchiste

Il y a vingt et un ans, j'ai entendu le premier grand orateur anarchiste, l'inimitable Jean-Baptiste. Il m'a semblé alors, et pendant de nombreuses années après, que la parole parlée parmi les masses avec une telle éloquence, un tel enthousiasme et un tel feu, ne pourrait jamais être effacée de l'esprit et de l'âme humains. Comment l'une de toutes les foules qui affluaient aux réunions de Most pouvait-elle échapper à sa voix prophétique? Sûrement ils n'avaient qu'à l'entendre se débarrasser de leurs anciennes croyances, et voir la vérité et la beauté de l'anarchisme! Mon seul grand désir était alors de pouvoir parler avec la langue de Jean-Most, - que moi aussi je pouvais atteindre les masses. Oh, pour la naïveté de l'enthousiasme des jeunes! C'est le moment où la chose la plus difficile semble être un jeu d'enfant. C'est la seule période de la vie qui en vaut la peine. Hélas! Cette période est de courte durée. Comme le printemps, la période STURM UND DRANG du propagandiste produit une croissance, fragile et délicate, à mûrir ou à tuer selon ses forces de résistance contre mille vicissitudes. Ma grande foi dans l'émerveillement, la parole, n'est plus. J'ai réalisé son inadéquation à éveiller la pensée, ou même l'émotion. Peu à peu, et sans trop de lutte contre cette réalisation, je me suis rendu compte que la propagande orale n'est au mieux qu'un moyen de secouer les gens de leur léthargie: elle ne laisse aucune impression durable. Le fait même que la plupart des gens assistent aux réunions uniquement s'ils sont excités par les sensations des journaux, ou parce qu'ils s'attendent à être amusés, est la preuve qu'ils n'ont vraiment aucune envie intérieure d'apprendre. C'est tout à fait différent avec le mode écrit de l'expression humaine. Personne, à moins d'être intensément intéressé par les idées progressistes, ne s'embarrasse de livres sérieux. Cela m'amène à une autre découverte faite après de nombreuses années d'activité publique. C'est ceci: Malgré toutes les réclamations d'éducation, l'élève n'acceptera que ce dont son esprit a besoin. Cette vérité est déjà reconnue par la plupart des éducateurs modernes par rapport à l'esprit immature. Je pense que c'est également vrai en ce qui concerne l'adulte. Les anarchistes ou les révolutionnaires ne peuvent pas plus être faits que les musiciens. Tout ce qui peut être fait est de planter les graines de la pensée. Que quelque chose de vital se développe dépend en grande partie de la fertilité du sol humain, bien que la qualité de la graine intellectuelle ne doive pas être négligée. Dans les réunions, le public est distrait par un millier d'éléments non essentiels. L'orateur, quoique toujours si éloquent, ne peut échapper à l'agitation de la foule, avec le résultat inévitable qu'il n'arrivera pas à prendre racine. Selon toute probabilité, il ne se rendra même pas justice à lui-même. La relation entre l'écrivain et le lecteur est plus intime. Certes, les livres ne sont que ce que nous voulons qu'ils soient; plutôt, ce que nous lisons en eux. Que nous puissions le faire démontre l'importance de l'expression écrite par opposition à l'expression orale. C'est cette certitude qui m'a amené à rassembler en un volume mes idées sur divers sujets d'importance individuelle et sociale. Ils représentent les luttes mentales et spirituelles de vingt et un ans, les conclusions tirées après de nombreux changements et révisions internes. Je ne suis pas assez optimiste pour espérer que mes lecteurs seront aussi nombreux que ceux qui m'ont entendu. Mais je préfère atteindre ceux qui veulent vraiment apprendre, plutôt que ceux qui s'amusent.

Posté par analogieident à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2017

Diluer ses parfums

Bien sûr, la réponse à cette question est oui mais je demanderais, quelle est la raison pour laquelle vous voudriez diluer le pétrole parfumé? Il y a quelques revendeurs d'huile parfumée sans scrupules qui vont diluer les produits pétroliers parfumés qu'ils vendent. La raison pour laquelle ils le font est qu'ils peuvent étirer le pétrole et gagner plus d'argent. Plusieurs fois, le client ne connaîtra pas la différence et sera satisfait de la coupe IOL pour que tout le monde finisse par être heureux après tout. Personnellement, je crois que vous devriez donner au client un produit qui n'a pas été altéré et lui permettre de faire son propre choix. Beaucoup de mes clients vont diluer les huiles frémissantes en ajoutant de l'eau avant de les chauffer. Cela fonctionne bien et j'aime laisser mijoter mon huile de pot-pourri de la même manière, mais cela devrait être le choix que le client doit être autorisé à faire. D'autres clients dilueront leur huile corporelle en l'ajoutant à une lotion non parfumée avant de l'appliquer. Cela fonctionne bien et la lotion ajoute une nouvelle dimension au parfum de l'huile. Certains utilisent de l'alcool pour étirer leur huile, ce qui semble lui donner un parfum plus fort mais l'évapore rapidement. Un mot d'avertissement est que lorsque vous mélangez un parfum avec quelque chose d'autre, l'huile parfumée utilise son intégrité. Chaque fois qu'un parfumeur conçoit un parfum, il est mélangé dans des proportions spécifiques afin de lui donner l'effet que le parfumeur veut. Rappelez-vous que lorsque vous modifiez le parfum de quelque façon que ce soit, vous modifiez cet équilibre d'ingrédients. Si vous êtes satisfait du résultat que vous obtenez en le faisant, alors qu'il en soit ainsi. Les huiles parfumées peuvent être étirées et durer beaucoup plus longtemps si elles sont diluées avec une autre huile à base de dipropylène glycol (DPG). DPG est une huile de support commun utilisée pour couper les huiles de parfum pour les rendre plus efficaces. DPG peut vous faire utiliser plus de votre huile parfumée mais encore une fois je préfère l'utiliser dans son état parfait. Vous pouvez toujours utiliser moins de force pour obtenir le même effet. Maintenant, certains croient que l'aide de l'alcool aidera, mais la vérité de la question est que l'alcool provoque l'évaporation du parfum rapidement et d'être perdu. Si vous préférez utiliser de l'alcool pour diluer votre huile parfumée, utilisez de la vodka ou de l'alcool dénaturé. De cette façon, vous n'ajoutez pas l'odeur de l'alcool à votre parfum. Vous pouvez utiliser de l'alcool à friction régulière si vous devez vous rappeler que l'odeur de l'alcool apparaîtra dans le parfum. Je recommande que vous utilisiez environ soixante-dix pour cent d'huile et trente pour cent d'alcool lorsque vous mélangez de cette façon. De cette façon, vous obtenez le bénéfice du doute des deux ingrédients. Vous ne devez pas trop étirer l'huile ou maîtriser le parfum d'huile avec de l'alcool. Si vous préférez utiliser DPG ou une autre huile de support pour diluer votre mélange d'huile parfumée, mélangez à parts égales du DPG et de l'huile de parfum dans un récipient. Agiter vigoureusement le flacon bouché pendant 30 secondes puis stocker le mélange dans un endroit frais et sombre. Cette méthode fonctionne bien avec l'huile de parfum et l'huile de pot-pourri, mais n'utilisez l'alcool qu'avec des huiles parfumées Vous pouvez expérimenter si vous voulez et utiliser plus ou moins de l'agent de coupe. Assurez-vous de conserver des enregistrements détaillés à chaque fois que vous expérimentez afin de pouvoir dupliquer la formule lorsque vous frappez dessus. Vous pouvez également utiliser des huiles de support naturelles pour mélanger avec des huiles de parfum. Je vous recommande de faire cela pour le massage, car le parfum ou l'huile de cologne sera trop puissant si vous ne le diluez pas. Rappelez-vous que lorsque vous utilisez de l'huile de massage, vous en utiliserez beaucoup plus que la normale, alors assurez-vous de bien diluer le mélange. A lire sur le site de cette création de parfum à Grasse.

Posté par analogieident à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 décembre 2017

La contestation bien pratique de la Cour Pénale Internationale

La CPI est affaiblie par le refus d’États puissants, tels les Etats-Unis, la Chine et la Russie, de la rejoindre. Jusqu’en 2015, le Bureau du procureur a concentré ses investigations sur des crimes commis en Afrique. En novembre 2016, il lui restait toujours à ouvrir des enquêtes formelles à la suite d’enquêtes préliminaires sur des affaires extérieures à l’Afrique, comme celles impliquant des militaires américains dans des actes de torture restés impunis, ou des officiels israéliens pour leur politique de transfert illégal d’Israéliens dans des colonies en Cisjordanie occupée. Si ceux qui critiquent la CPI veulent vraiment une justice équitable, ils devraient se joindre aux efforts pour que ses investigations aboutissent, ou encore faire pression sur la Russie et sur la Chine pour qu’elles cessent d’utiliser leur véto au Conseil de sécurité afin d’empêcher la CPI de se saisir des atrocités commises en Syrie. Le silence des opposants à la CPI sur ces questions révèle leur véritable préoccupation : empêcher que justice ne soit rendue dans leur pays. Le projet de plusieurs nations africaines de lui substituer une Cour africaine qui exempterait les dirigeants et autres hauts responsables en exercice en dit long sur le sujet. Il n’y a pas qu’en Afrique que la CPI est attaquée, mais toutes les attaques ont un point commun : l’impunité. La Russie n’avait jamais rejoint la Cour, puisqu’elle n’avait jamais ratifié le traité de Rome après l’avoir signé, mais elle a récemment retiré sa signature, après que la Cour a ouvert une enquête au sujet de crimes qui auraient été commis durant le conflit russo-géorgien de 2008 et placé la situation en Ukraine sous examen préliminaire. Aux Philippines, le président Duterte a congédié la CPI estimant qu’elle était « inutile » après que la procureure l’a averti que ses incitations aux exécutions sommaires pourraient relever de sa compétence de la Cour. Vu le mandat de la CPI, qui est de rendre justice pour les crimes les plus graves là où les tribunaux nationaux n’en sont pas capables, il est inévitable qu’elle se frotte à des intérêts politiques puissants qui s’opposent à ce que justice soit faite. Il lui faut pour réussir un soutien politique et matériel sans faille de la part de ses partisans afin de contrebalancer ces pressions.

Posté par analogieident à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2017

Ma courte vie de pilote de chasse - virtuel

Je suis sorti des vestiaires, mon casque de pilote sous le bras. Mon harnais cliquetait tandis que j'avançais en direction de la salle de briefing. Je n'avais jamais volé. Et pourtant, j'allais conduire d'ici quelques minutes un F16 Falcon, avec pour mission d'abattre deux appareils ennemis. Non, ce n'est pas un rêve. C'est ce que j'ai vécu pas plus tard qu'hier. Je suis un fervent fan d'aviation. Je ne compte plus les soirées que j'ai passées sur FS. Cette passion est née il y a quelques années déjà, à la seconde où j'ai entamé ma première partie de Strike Commander. Les décors étaient vides alors, les villes sans reliefs, et pourtant j'étais accro. Mes amis le savent et c'est pourquoi ils m'ont offert cette simulation de vol dans un environnement réaliste. Et le mot « réalisme » semble faible pour décrire à quel point la simulation est bluffante. Ça se déroulait du côté de Lyon, à Villeurbanne pour être précis. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, vu qu'aucun de mes amis n'avait essayé avant moi. Mais lorsque l'animateur m'a tendu la combinaison, le casque, les chaussures et le harnais, j'ai compris que le souci du détail avait été poussé assez loin. Et voilà pourquoi je ralliais la salle de briefing dans cet uniforme, moi qui n'étais pourtant pas pilote. Dans la salle m'attendaient l'instructeur et les autres participants, qui allaient devenir dans une poignée de minutes mes adversaires. L'animateur nous a expliqué les bases (comment accélérer, garder sa trajectoire, repérer un avion ennemi, lui tirer dessus...), puis nous a conduits à nos appareils respectifs. Vus de l'extérieur, ils n'étaient pas bien impressionnants. Mais une fois installés à l'intérieur, c'est une toute autre histoire. Car le souci du détail est extrême. Le tableau de bord est la réplique exacte de celui d'un F16. Une verrière permet de s'isoler du monde, et on se retrouve ainsi seul maître à bord. Le seul contact extérieur est celui du casque micro, qui permet de dialoguer avec l'animateur. Devant et autour de soi, le cockpit est placé devant un écran hémisphérique, qui offre une vision à 180°. Je me suis adapté rapidement aux commandes, et effectué un décollage tout en douceur. Dès les premières secondes, la simulation s'est avérée bluffante. Où qu'on porte le regard, le paysage tourne tout entier lorsqu'on effectue le moindre virage. Magistral ! Au point qu'après avoir réussi une série de tonneaux, on en vient à perdre ses repères, et qu'il faut quelques secondes pour déterminer où est le ciel et où est la terre. Jamais encore une simulation n'a porté aussi loin le réalisme et l'immersion. C'est une expérience que je recommande à tout amateur d'avion de chasse. Car un combat aérien dans ces conditions est une expérience qui donne le frisson, et on se prête si bien au jeu qu'on en arrive par moments à oublier qu'il s'agit d'une simulation ! Lorsque vous êtes dans le collimateur d'un avion adverse et qu'il vous tire dessus, je peux vous assurer qu'on oublie l'aspect virtuel de l'expérience : le stress est bien réel ! Pour plus d'informations, je vous recommande la lecture du blog sur cette activité de vol en simulateur qui est très bien fait sur le sujet.

Posté par analogieident à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2017

L'agro-écologie

Apparue dans la première moitié du 20e siècle en tant que nouvelle discipline ayant l’ambition de croiser agronomie et écologie, l’agro-écologie a aussi été associée à un ensemble de pratiques et de modèles agricoles. Elle considère les systèmes de culture et d’élevage comme des écosystèmes dans lesquels le milieu naturel est transformé par des pratiques agricoles qui, ré- ciproquement, s’adaptent au milieu. Elle cherche à comprendre le fonctionnement de ces systèmes pilotés par l’homme, qui utilisent des ressources naturelles et reposent sur un tissu d’interactions entre êtres vivants. Inscrite dans la Loi d’avenir pour l’agriculture de 2014, l’agro-écologie est essentielle pour concevoir et mettre en œuvre des systèmes de production qui combinent des hauts niveaux de performance productive, économique, environnementale, sanitaire et sociale. La transition ainsi engagée se déroule dans un contexte de dérèglement climatique. Celui-ci accentue dès maintenant les disparités entre régions agricoles européennes, avec des effets plutôt positifs en Europe du Nord et plutôt négatifs en Europe du Sud et Centrale, mais toutes les régions européennes seront touchées par une variabilité climatique accrue. La question se pose donc des interactions entre la dynamique des systèmes agricoles, des filières et des territoires et la dynamique du climat. L’agriculture est impactée par le changement climatique ; elle y contribue également par des émissions de gaz à effet de serre (GES). L’enjeu est qu’elle devienne une source de solutions (par exemple, une baisse de l’ordre de 20 % des émissions de méthane et de protoxyde d’azote serait possible sans qu’elle n’affecte la production agricole).

Posté par analogieident à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2017

Instant de liberté

Récemment, j'ai effectué une initiation au pilotage d'avion dans les environs de Besançon. C'était une première en ce qui me concerne, et j'admets que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Mais j'ai bien apprécié cette heure, en définitive. Elle m'a même semblé trop brève : il y a quelque chose de vraiment captivant à voler de ses propres ailes, au point que je n'ai pas vu le temps passer passer. Ce que j'ai vraiment adoré, c'est le sentiment de liberté qu'on a sur le moment. En effet, dans les airs, le ciel est nôtre : il n'y a aucune circulation, et on peut donc avancer sans la moindre appréhension de sortir de la route ou de foncer dans le décor. Voilà pourquoi on est plus relax quand on pilote un appareil à 600 mètres du sol qu'une bagnole à même le sol ! Sauf le moment où il faut atterrir, bien entendu, mais ce moment-là est pris en charge par le moniteur, bien sûr. Le reste du vol, cependant, on est seul pilote à bord. Et je peux vous garantir que c'est énorme, comme sensation ! J'ai été trop absorbé par l'assiette de notre appareil et les cadrans de contrôle, au début, mais j'ai quand même apprécié pleinement le reste du vol, et notamment les paysages qui défilaient sous notre appareil. C'était sublime, tout simplement ! En fin de compte, je serais bien tenté de recommencer. Probablement pas aussitôt, mais peut-être durant l'été. Je vais négocier ça avec mon épouse. En tout cas, je comprends aujourd'hui pour quel motif Harrison Ford a persisté à piloter après avoir failli y rester lors d'un crash : je crois que le pilotage peut devenir une vraie drogue. Le sentiment de liberté qu'on ressent dans les airs a un furieux goût de reviens-y. Et encore plus dans une époque où les interdits sont de plus en plus nombreux ! Clairement, si une telle aventure vous tente, lancez-vous ! Et si en plus vous survolez Besançon, vous en prendrez plein les mirettes ! En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste réputé de vol en avion à Besançon.

Posté par analogieident à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

Pour une véritable culture de la TPE

Depuis 3 décennies, le traitement préventif des difficultés des entreprises a fait ses preuves, de gros progrès ayant été accomplis durant les 10 dernières années. Les tribunaux de commerce, proches des activités et des problèmes économiques ont joué un rôle particulièrement actif en ce domaine. La prévention et l'aide au traitement des difficultés des entreprises sont devenues des activités majeures pour ces tribunaux, complétant heureusement leur rôle traditionnel en matière de traitement des litiges entre commerçants, de procédures collectives et de sanctions. Le législateur et les pouvoirs publics ne s'y sont pas trompés puisqu'ils ont repris ou codifié les bonnes pratiques inventées et mises en œuvre par ces tribunaux et adopté de nouveaux textes ou procédures visant à prévenir autant qu'à traiter des difficultés (mandat ad hoc, conciliation, sauvegarde, renforcement de la confidentialité, médiation du crédit, sauvegarde financière accélérée, arbitrage, réforme des sanctions ....) Professionnels du chiffre, chambres consulaires, avocats, pouvoirs publics, organismes de gestion agréés et municipalités ont de leur coté mis en place des structures d'information proches de leurs administrés pour aider ces derniers à analyser et faire face aux difficultés. Il s'agit bien d'une véritable révolution culturelle, souvent en partie ignorée du grand public, mais qui a obtenu des résultats incontestables quoique difficilement mesurables. Ayant été quelques années président d'une Chambre de procédure collective, d'une Chambre de sauvegarde et délégué général à la prévention des difficultés des entreprises au Tribunal de commerce de Paris, je peux témoigner de la variété et de l'ampleur de ces difficultés, de l'efficacité des outils utilisés et des procédures mises en œuvre. Quelles constatations ou remarques tirer des cas traités : Plus des deux tiers des entreprises qui ont eu recours aux procédures préventives: mandats ad hoc, conciliations et, dans une moindre mesure, sauvegarde, sont encore en vie quelques années après l'utilisation de ces procédures 1er constat: la majorité des entreprises ayant déclaré une cessation de paiement a été mise directement en liquidation. La plus grande partie de celles ayant tenté un redressement judiciaire n'a pu mener ce redressement à bien et a du se résoudre à une liquidation judiciaire. Au total, moins de 5% des entreprises demandant l'ouverture de ces procédures sont encore en vie quelques années après avoir connu des difficultés. La disparition d'une entreprise n'est jamais anodine : - l'employeur et les salariés perdent leur activité, avec toutes les conséquences sociales et économiques qui en découlent. - les fournisseurs enregistrent des impayés parfois insupportables pour leur propre trésorerie et leurs résultats, d'où parfois des faillites en chaine. - l'Etat et les organismes sociaux enregistrent des pertes de recettes. - le rebond pour l'entrepreneur reste difficile et exceptionnel. 2ème constat: une meilleure anticipation des difficultés améliore sensiblement l'efficacité des mesures correctives adoptées et les chances de survie de l'entreprise concernée. L'entreprise qui sollicite une aide des tribunaux ou de ses partenaires alors qu'elle est totalement exsangue a peu de change de se redresser. Par ailleurs redresser prend du temps ! 3ème constat : le nombre d'emplois sauvés par la mise en œuvre de mesures préventives est très supérieur à celui constaté en cas de redressement ou liquidation judiciaires. 4ème constat : plus des deux tiers des entreprises qui ont eu recours aux procédures préventives: mandats ad hoc, conciliations et, dans une moindre mesure, sauvegarde, sont encore en vie quelques années après l'utilisation de ces procédures 5ème constat : ces procédures, pour la plupart confidentielles si le dirigeant le souhaite, restent encore mal connues du public concerné et très peu utilisées par les TPE. Ces TPE sont pourtant particulièrement vulnérables, pour des raisons qu'il est facile d'expliquer, en particulier au cours de leurs premières années d'existence, ou lors de crises économiques et financières. En France, 2.5 millions d'entreprises, soit plus de 95% du total, emploient moins de 10 salariés. Mais près de 4.5 millions de personnes travaillent dans ces très petites entreprises (TPE). Le nombre de création d'entreprises a connu un niveau record au cours des deux dernières années, ce développement étant probablement du à l'adoption du nouveau régime de l'auto entrepreneur. Mais le nombre d'arrêts involontaires d'activité reste particulièrement important. Par ailleurs, en 2010, plus de 60 000 entreprises ont été reconnues en état de cessation de paiement et ont du demander ou subir l'ouverture d'une procédure de redressement ou de liquidation judicaire. Plus de 90% d'entre elles employaient moins de 10 salariés. Plus de 85% d'entre elles employaient 5 salariés au maximum. Les très petites entreprises (TPE) - qui constituent pourtant l'ossature de l'économie, qui sont à l'origine de nombreuses innovations et fortement créatrices d'emplois - ne semblent pas les mieux loties en matière de survie et d'utilisation de procédures préventives.

Posté par analogieident à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]